Toutes les actualités

Le renforcement positif


Méconnaître ou parfois nier les capacités d' apprentissage de nos chevaux,  c'est prendre le risque de limiter rapidement sa pratique équestre à l'enchainement d' exercices aussi fastidieux que risqués pour le cheval et le cavalier. Si nous sommes si intelligents, commençons par apprendre les besoins fondamentaux de nos équidés. Sachons organiser une progression adaptée au moral et au physique de ceux -ci. Apprenons à nous observer, afin d'éviter des aides très souvent  contradictoires, toujours source de contractions  physiques (bruxisme, hyper salivation, défauts de mise en main, dos creux, hanches traversées, défauts d' engagement ...) et morales (perte d' impulsion, rétivité au travail ...). Non, non, il ne le fait pas exprès ! Il a juste besoin d'un aménagement de son planning de travail. Etes vous prêt à l'écouter ou restez vous encore sur vos acquis vacillants...???
A ce propos, un article ce mois ci dans L'Eperon n°310 dans la rubrique technique : 'Récompense et renforcement positif".

 

Voltige à la ferme du BEL AIR

Lundi 7 mars j'ai participé au stage de voltige organisé par le Creb. Deux  enseignants fédéraux sont venus nous communiquer leurs savoirs sur le travail du cheval de voltige et ses qualités de modèle, d' allures, et de tempérament. Ses qualités sont le fruit d' un travail quotidien avec 20 % de travail longé et 80 % de travail monté pour la mise en souffle, la perméabilité aux aides vocales, la rectitude  sur le cercle... On voit ici les points communs avec les autres disciplines équestres comme le dressage ou le complet. Pour les curieux de nature la thèse de C. MARCHAND est consultable en ligne sur l' évaluation de la charge de travail du cheval de voltige, et l'étude de 7 chevaux. L' autre volet abordé concernait les voltigeurs, à savoir la préparation physique : s' échauffer, s'étirer, prendre connaissance de son schéma corporel... Et  la pédagogie ne fut pas en reste , nos encadrants frédérique DEFREMONT et JOUAD BOUSTANI  nous ont montré comment aborder la technique sous forme ludique avec différents ateliers au sol, à cheval et sur le cheval d' arçon ou de simples bidons surélevés. Frédérique insiste beaucoup sur l'acquisition dès le début de gestes justes : direction du regard et des épaules, utilisation des abdominaux et des lombaires. Encore des points communs à notre équitation ! Un  stage riche d' enseignements partagé avec Gwenola BENIS, Marie Annick monitrice à Bel air, Sandrine monitrice au Shamrock .



 

Colloque d' éthologie en Belgique

Nos chercheurs français, "d'ailleurs  ce sont des chercheuses ", sont invitées à parler de leurs nouvelles connaissances sur la relation entre environnement et comportement du cheval.

Pour en savoir plus : http://www.ethologie-cheval.be

 

SUNLIGHTE  : reconvertir une pur sang à l'équitation "classique"

C'est le choix de Marjolaine, chemin semé de quelques" embuches" mais formateur pour ceux qui souhaitent progresser dans leur pratique et améliorer leurs connaissances de la nature de ces chevaux particulièrement émotifs de par leur influx naturel . Sunlighte vient d'arriver en pension pour 6 mois car Marjolaine est repartie à l'étranger... Elle recherche donc quelqu'un pour travailler sa jument sur le plat.
Si cela vous tente contacter les écuries par mail ou tél 02 96 42 19 20










 

37è journée de la recherche équine

Les sujets suivants seront abordés : reproduction,élevage, médecine sportive,pathologie, génétique et enfin équitation et comportement. Sur le sujet du comportement on retrouvera les études de :
  • Carole FUREIX ( université de Rennes 1) : "les chevaux sont ils sensibles à l' état émotionnel de l' homme lors d'une interaction ?
  • Carol SANKEY  (université de Rennes 1) :  "aliment ou grattage: quelle récompense pour le cheval "
  • Clothilde DUBOIS (IFCE) : "évaluation du stress équin lors des transports de courte durée : comparaison des trajets aller et retour et impact du foin ."
  • Mathilde VALENCHON (INRA) : "le tempérament influence différemment les performances mnésiques du cheval en fonction du type et des phases d' apprentissage "
En équitation c' est M. PEETERS de l' université de Liège qui analyse "le stress du cavalier et du cheval en compétition : appréciation, cinétique et impact sur les performances "
INSCRIPTION avant le 17 février par internet sur le sIte : www.haras-nationaux.fr ou renseignements tél : 02 33 12 12 25 .
Date LE JEUDI 24 FEVRIER , LIEU à la maison du sport à PARIS.
Pour ceux comme moi qui ne pourront s'y rendre on peut commander pour 40 €  le compte rendu.

 
A découvrir
Accueil Actualités Toutes les actualités