Toutes les actualités

Very Nice de Cafeny devient costarmoricaine

Grâce aux bons soins de Sophie Guichard propriétaire du Haras de Cafeny me voilà partie pour de belles années de complicité avec Very Nice.

Sophie Guichard élève des jolis chevaux avec de bonnes origines à orientation concours complet en veillant attentivement aux conditions d'élevage et aux manipulations des poulains afin de leur assurer un avenir serein et prometteur.

Merci à cette éleveuse passionnée que vous pouvez retrouver sur son blog : harasdecafeny.blogscheval.net



 

Stage d’étude d’Hélène Le Berre

Hélène Le Berre est titulaire d’un Master Recherche en Ecologie et Ethologie. Elle est venue faire un stage au Rouves pendant deux semaines afin de s’intéresser de plus près à l’éthologie équine. Le terme d’éthologie est devenu un mot un peu trop banalisé et beaucoup de personnes l’utilisent en dehors de son contexte. L’éthologie est l’étude du comportement animal. L’observation du comportement peut être réalisée grâce à un éthogramme. Ce dernier consiste à décrire de la manière la plus précise possible, les comportements (du cheval par exemple), en lien avec la problématique de l’étude que l’on souhaite mener (Exemple : le jeu chez le cheval, interactions sociales, comportement alimentaires…). Afin que l’approche soit la plus scientifique possible, on décrira au préalable la manière dont les données ont été récoltées dans un protocole (Exemple : nombre de chevaux observés, thème de l’étude, âge, race, sexe…). Ce protocole limitera les biais de l’étude. Les résultats pourront ainsi être comparés entre différents observateurs, ce qui est impossible si le protocole diffère.

Les comportements peuvent être décrits selon différentes méthodes. Les plus utilisés sont celles de l’instantaneous scans sampling dans le cas de l’étude d’un groupe et celle des focales dans le cas de l’observation d’un seul individu. Pour vous entraîner imprimer les fiches jointes en PDF pour un seul individu ou pour un groupe.

L’intérêt de ce genre d’étude, même si vous êtes un particulier possédant un cheval est d’affiner sa capacité d’observation afin de mieux comprendre  le « monde sensoriel » du cheval (son « Umwelt »). Attention toutefois à l’anthropomorphisme, le cheval à des sens différents des nôtres, les observations doivent donc rester objectives et l’interprétation prudente.

L’examen des comportements pourra être à tout moment une aide précieuse tant dans le travail au sol que dans le travail monté. Il permettra ainsi une meilleure harmonie entre le cavalier et sa monture.

Pour en savoir plus : n'hésitez pas et venez faire un stage aux Rouves.

 

Quelques définitions

  • Umwelt : Jacob von Uexküll défini le terme d’ »Umwelt » comme l’expérience différente que chaque espèce peut avoir d’un même environnement. Il prend l’exemple de la chauve souris qui, bien qu’évoluant dans un milieu similaire à celui de l’abeille, n’aura pas les mêmes perceptions sensorielles que cette dernière.
  • Anthropomorphisme : Le terme vient des mots grecs (anthropos) "humain" et (morphe) "apparence". Dans le cadre de l’éthologie, cela revient à attribuer aux animaux étudiés des caractéristiques comportementales spécifiques à l’être humain.
  • Biais : Dans le cadre d’une étude scientifique, l’appellation biais est donnée à une erreur dans la méthode utilisée ou au non-respect des règles de protocole. Ces biais peuvent engendrer des résultats au mieux faussés sinon erronés. Exemples : Définition imprécise des termes, culture personnelle, représentation du cheval…
  • Protocole : Est appelé protocole, le regroupement d’une description précise des conditions d’observation et du déroulement d'une étude. La description doit être claire et précise afin de limiter les biais potentiels. L'expérience doit pouvoir être reproduite à l'identique par un tiers. Exemple : Temps d’observation, lieu, météorologie, nombre d’individus observés.
 

L'éthologie appliquée à la discipline du TREC.

L'éthologie est, "pour rappel", une discipline scientifique au service de la relation cavalier cheval, en améliorant nos connaissances sur ce qui motive un cheval à apprendre.

Le TREC, ou technique de randonnée équestre de compétition, est un savoureux cocktail composé de randonnée, de technique d'orientation, d'obstacles variés et de dressage. Cf règlements sur le site de la FFE (Féderation Française d'Equitation).

Les objectifs du stage était de faire découvrir et converger ces deux disciplines  vers un but commun au profit d' une bonne relation cavalier cheval d'un point de vue technique, physique et psychologique.

Que peut apprendre un cheval de son cavalier ? Comment lui apprendre ? Que doit comprendre un cavalier des réactions parfois inattendues de son cheval ?

Autant de questions auxquelles Nadia Fontaine et moi même avons abordées sur deux journées de formation aux Rouves.

Le travail à pied a permis la mise en place de codes vocaux ou tactiles appliqués judicieusement permettant au cavalier de mobiliser les différentes parties du corps du cheval ainsi que toute son attention..

L'utilisation du renforcement positif et son impact sur le comportement du cheval a été utilisé de façon pratique sur les exercices type immobilité au montoir, reculer, ...

Les influences réciproques, jambe/impulsion, poids du corps/déplacement latéraux ou rectitude et encore mains/bouche étaient au coeur des différents exercices de TREC proposés par Nadia le 2ème jour. Par exemple  : rectitude aux 3 allures sur la bordure maraîchère, transitions rapprochées avec barres au sol et obstacles suivies d'arrêt dans le calme, recherche de l'équilibre au galop sur le slalom, ...

Nous avons pointé le doigt sur la nécessité d'envoyer un ordre clair  à son cheval sans parasitage des différentes parties de notre corps.

Le cheval  est une véritable "éponge" à sensation, très doué pour la communication tactile et vocale .

Savoir observer son cheval et s'observer soi même dans sa gestuelle à pied comme à cheval dans des exercices adaptés au niveau du couple sont les clefs d une saine relation permettant de conserver l'intégrité physique et morale de notre compagnon pour de longues années.

Nadia et moi même se tenont à votre disposition  pour  progresser dans votre pratique équestre et ce quelque soit votre discipline.

 

 

Risque pour le foie de nos chevaux : les séneçons

Le Séneçon jacobé est facilement reconnaissable. Séneçon jacobéToute la plante est toxique et conserve sa toxicité dans le foin. A l'état " vert" Il n' est pas spontanément consommé par les chevaux ( sauf pénurie ...) mais séché ou coupé  (fauche ou broyage des refus) il perd son caractère inapétent .Sa multiplication est favorisée par le surpâturage. Personnellement j'en vois de plus en plus dans les pâtures fréquentées par les chevaux. L'intoxication est d' abord silencieuse opérant sous un mode chronique.

Le séneçon jacobé s' arrache facilement.
Pour aller plus loin :
  • thèse vétérinaire de B.L PASSEMARD, année 2005 : Intoxication du cheval par les séneçons, Université Paul Sabatier de Toulouse.
  • Livre de M.C PAUME, Sauvages et toxiques, Ed EDISUD avec de belles photos.
 

Un BAC® réalisé aux Rouves


Le B.A.C.® ( Bilan des Acquis et du Comportement ) permet à l' éleveur ou le vendeur de mettre en valeur le tempérament et les acquis techniques de son cheval. Il permet aussi à l' acheteur de se rassurer sur la qualité de son achat .

Valérie Aizen-Landier, BEES2, cavalière partenaire du BAC aux Rouves

Le B.A.C.® réalisé aux Rouves  correspondait  à un autre cas de figure . En effet le cheval testé n'était pas à vendre, le propriétaire souhaitait avoir un avis neutre et objectif sur les points forts et faibles de sa monture, ceci dans le but de définir des axes de travail pour améliorer la relation au travail et se perfectionner.
Le B.A.C.® est donc un outil ouvert à tous acquéreurs, éleveurs, propriétaires.


Pour en savoir plus sur le B.A.C.®

Pour passer le B.A.C.®
 
A découvrir
Accueil Actualités Toutes les actualités